La réalité augmentée et la sauvegarde du patrimoine architecturale

La définition de la réalité augmentée en quelques mots :

 

De nos jours, les professionnels en graphisme sont capables de réaliser des créations qui poussent les limites du photoréalisme. Des spécialistes en la matière ont mis en œuvre tout leur savoir-faire pour faire avancer la technologie et créer la réalité augmentée.

 

Différente de la réalité virtuelle, la réalité augmentée est le résultat de l’intégration dans des environnements réels d’affichages intéractifs (de télévision, d’ordinateur…) ou de réalisations graphiques, tels que les objets modélisés en 3D et les textes informatifs. Cette nouvelle technologie peut également ajouter des sons et une rétroaction linéaire tactile, entre autres. Elle est donc à l’origine d’une expérience inédite. Proposant une large palette d’applications professionnelles et un contenu plus ludique et éducatif, elle est beaucoup plus proche du monde réel que la réalité virtuelle qui crée plutôt des environnements immersifs générés par ordinateur.

 

C’est donc une technologie qui offre de nombreuses possibilités d’enrichir un environnement du monde réel à l’aide d’informations numériques :

  • Transformation de l’environnement en une interface numérique
  • Placement d’objets virtuels dans le monde réel en temps réel
  • Affichage d’informations contextuelles
  • Création de simulations en 3D pour visualiser un objet ou un lieu

 

Comment expérimenter la réalité augmentée ?

 

Il existe de nombreuses applications de réalité augmentée téléchargeables permettant aux utilisateurs de placer des modèles 3D grand format dans leur environnement réel. Selon chaque logiciel, des trackers, images simples auxquelles les modèles 3D sont rattachés peuvent être utilisés ou non.

 

Par ailleurs, les créateurs de cette technologie innovante ont également conçu des navigateurs Web spécifiques qui enrichissent l’affichage des caméras avec des informations liées aux circonstances et aux endroits concernés. Prenons un exemple simple : si vous dirigez l’objectif de votre vers un immeuble, votre navigateur de réalité augmentée affiche l’historique du bâtiment, ses mesures ou sa valeur estimée, entre autres.

 

Cette technologie est également utilisée pour créer de nouvelles expériences de jeu privilégiant l’immersion 3D. Il est désormais possible de jouer à un jeu dans lequel vos personnages apparaissent dans votre maison ou à n’importe quel autre endroit. L’un des jeux les plus populaires est Pokémon Go qui consiste à capturer des Pokémons virtuels dissimulés dans des lieux sur une carte du monde réel.

 

Les différents appareils de réalité augmentée et le mode de fonctionnement cette nouvelle technologie :

 

Tous les appareils équipés d’un écran et d’une connexion internet peuvent servir pour expérimenter cette avancée technologique : les tablettes, les smartphones, les téléviseurs connectés ainsi que les lentilles ou lunettes vidéo spéciales, entre autres. La réalité augmentée utilise plusieurs données du monde réels afin de construire et de superposer des représentations en 3D au monde réel. Il peut y avoir de nombreuses possibilités de techniques de création d’interface interactive, mais nous n’en citerons que quelques-unes :

  • Un smartphone doté d’une boussole ou d’un GPS et d’un capteur mesurant l’accélération linéaire fournit des données permettant de déterminer la position d’un utilisateur et la direction vers laquelle il est orienté.
  • Certaines applications de réalité augmentée sont en mesure de reconnaître des éléments du corps humain (buste, mains, visage…) permettant ainsi d’y superposer des vêtements ou du maquillage virtuels, par exemple.
  • Il y a également un système où des marqueurs (signe, code barre…) sont détectés par la caméra et permettent d’afficher à l’écran un objet en 3D ou une interface contenant des informations.

 

Que peut apporter la réalité augmentée à la sauvegarde du patrimoine architectural ?

Les nouvelles technologies sont depuis plusieurs années utilisées par les institutions, notamment la réalité augmentée dans le domaine de l’architecture. De nombreuses applications utilisant cette technique contribuent à la sauvegarde du patrimoine architectural. En effet, elles permettent aux utilisateurs de :

  • visiter des monuments historiques en immersion 3D sous tous les angles, de l’intérieur et de l’extérieur.
  • prendre des mesures précisesen 3D à l’aide de smartphones, de tablettes ou d’ordinateurs munis d’une caméra.
  • visionner des décors historiques reconstitués dans un format numérique

 

La réalité augmentée peut également aider les ingénieurs à sauvegarder numériquement le patrimoine architectural. En effet, elle présente l’avantage de permettre de réaliser des relevés tridimensionnels extrêmement précis d’édifices historiques. Grâce aux mesures prises, les architectes peuvent anticiper plus efficacement les interventions nécessaires sur les bâtiments, réaliser des constats sur l’état de ces derniers…

La réalité augmentée pour redécouvrir l’histoire

La visite en immersion 3D est également un excellent moyen pour faire subsister le patrimoine architectural dans les esprits et d’éveiller les consciences des visiteurs. En effet, des milliers de gens ont, grâce à cette technologie, la possibilité d’accéder à des interfaces interactives et de vivre des expériences originale dans des édifices anciens. Les constructions d’autrefois peuvent également être reconstituées par la modélisation 3D de leur architecture. De même pour tous les éléments de leur décors d’origine : tableaux, décorations et autres. Ainsiles générations actuelles et futures peuvent redécouvrir ses endroits oubliés à travers leur écran.

 

En plus du plaisir de la découverte virtuelle, les utilisateurs de cette technologie innovante, peuvent afficher des informations supplémentaires issues d’archives historiques, de témoignages, de documents…

 

Etant donné que les appareils utilisant la réalité augmentée sont obligatoirement connectés, les personnes qui ont expérimenté les visites en immersion 3D peuvent partager leur découverte avec leurs proches et leurs amis plus facilement. Elles créent de l’engagement en les incitants à vivre cette expérience à leur tour.

 

Quels avantages pour la sauvegarde du patrimoine architectural

Pour résumer, la sauvegarde du patrimoine architectural bénéficie donc de multiples avantages par le biais de la réalité augmentée et des applications disponibles en téléchargement pour les appareils connectés :

  • Attraction et conscientisation des visiteurs en proposant des visites interactives originales et éducatives
  • Valorisation des édifices existants par des informations complémentaires, tels que les mesures tridimensionnels, les informations contextuelles et historiques.
  • Reconstitution virtuelle des éléments d’origine des édifices (décors, objets, architecture…)
  • Prise de mesures à haute précision et sauvegarde numérique de l’architecture des monuments
  • Scénarisation des différentes hypothèses liées à un édifice historique pour éveiller les esprits
  • Représentation graphique du savoir concret sur les monuments

 

 

Leave a Reply

dix-neuf − treize =